Qu'est-ce que le dispositif "SPORT SANTÉ" ?

Chaussures de course

Le projet "Sport Santé" s’inscrit dans les orientations de la Stratégie Nationale de Santé et du Plan National de Santé Publique. Son ambition est de promouvoir l’activité physique et sportive comme un élément déterminant, à part entière, de santé et de bien-être, pour toutes et tous, tout au long de la vie.
Ce dispositif s’adresse à tous les publics et plus particulièrement aux personnes souffrant de pathologies chroniques, par la prescription médicale d'une activité physique adaptée.

Le « sport santé » recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à la santé du pratiquant conformément à la définition de l’OMS : santé physique, psychologique et sociale.

La pratique d’activités physiques ou sportives contribue au maintien de la santé chez le sujet sain. Elle contribue aussi, chez les personnes vivant avec une maladie chronique, à améliorer leur état de santé et à prévenir l’aggravation et/ou la récidive.

Contexte

L’activité physique et sportive (APS) est un déterminant de santé physique et mentale à part entière. Notre société est marquée par une forte augmentation de la sédentarité, liée notamment à la tertiarisation des emplois, à l’augmentation des déplacements inactifs et à l’essor du numérique. Or, l’activité physique est un déterminant majeur de l’état de santé des individus et des populations à tous les âges de la vie. Elle contribue à améliorer l’état de santé et ses bienfaits constituent un réel apport permettant aux personnes de mieux vivre avec la maladie et mieux supporter les traitements.

 

L’activité physique et sportive est reconnue comme une thérapeutique non médicamenteuse par la Haute Autorité de Santé depuis 2011.

Objectifs

La promotion de la santé et du bien-être par l’activité physique et sportive répond à un double objectif : d’une part, la lutte contre la sédentarité et, d’autre part le développement de l’activité physique et sportive régulière.

La Stratégie Nationale Sports Santé (SNSS) a pour objectif que le plus grand nombre de personnes intègre la pratique d’une activité physique et sportive à son quotidien, de manière régulière, durable et adaptée pour améliorer l’état de santé de la population. Cela requiert une mobilisation générale des départements ministériels, des fédérations sportives, des collectivités locales ainsi que des acteurs privés que cette stratégie entend rassembler.

 

Les bénéfices de l’exercice régulier d’une activité physique et sportive sont aujourd’hui pleinement reconnus. Aussi les actions favoriseront l’intervention en prévention primaire pour maintenir le capital santé de chacun. En prévention secondaire et tertiaire pour agir a minima en appui en cas de dégradation de l’état de santé et optimiser le parcours de soins des personnes atteintes de maladies chroniques, des patients souffrant d’affections de longue durée et des personnes en situation de handicap.

Sources : solidarites-sante.gouv.fr

Sport sur ordonnance

Activités physiques sur prescription médicale 

La loi de modernisation de notre système de santé donne la possibilité de prescrire une activité sportive à des patients. Cette mesure vise à améliorer leur état de santé ou à limiter son aggravation, mais aussi à réduire les risques de récidive pour les personnes souffrant de certaines maladies comme le cancer.

Le sport sur ordonnance peut être prescrit par des médecins généralistes ou spécialistes à leurs patients. La prescription est effectuée après réalisation d’un examen clinique. L’objectif est d’identifier les éventuelles contre-indications à la pratique d’une activité sportive et de faire le point sur les précautions à prendre.

 

À qui sont destinées les ordonnances de sport ?

Le dispositif de sport sur ordonnance est destiné aux personnes souffrant d’affection longue durée (ALD), soit des maladies graves ou chroniques nécessitant des soins lourds, longs et coûteux. Le diabète de type 1 et 2, la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la mucoviscidose, les accidents vasculaires cérébraux causant une invalidité, les cirrhoses, les tumeurs malignes, la paraplégie sont autant d’affections qui entrent dans la catégorie des ALD. 

 

De nouvelles pathologies viennent d'être ajoutées à cette liste sous le terme de « maladie chronique et présentant des facteurs de risques ». Le sport sur ordonnance pourra donc désormais concerner l’hypertension, l’obésité mais aussi la santé mentale notamment pour les personnes souffrant de dépression

Quelles sont les modalités à respecter pour la prescription du sport ?

La prescription du sport à des patients doit :

  • être effectuée sur un formulaire spécifique

  • être adaptée à la pathologie dont souffre le patient et à ses capacités physiques

  • prendre en considération le risque médical

 

Combien de temps l’ordonnance de sport est-elle valable ?

La prescription d’une activité physique est généralement effectuée pour une période de six mois à un an. La durée varie en fonction des patients. 

 

A qui dois-je m'adresser ?

Le sport prescrit par ordonnance doit être encadré par des professionnels. Cela est d’autant plus important car les personnes qui souffrent d’une affection longue durée présentent une santé fragile nécessitant une attention particulière.

Les patients peuvent être encadrés, selon les cas, par :

  • des professionnels de santé paramédicaux comme des masseurs kinésithérapeutes, des ergothérapeutes et psychomotriciens

  • des éducateurs sportifs certifiés "activités physiques et sportives sur prescription médicale" (APSPM) ou "Activités Physiques Adaptées" (APA)

 

Quelle prise en charge pour le sport sur ordonnance ?

Le sport sur ordonnance n’est à l’heure actuelle pas pris en charge par l’Assurance Maladie, mais une évolution semble être à l'étude.

Certaines collectivités proposent un certain nombre de séances gratuites ou une prise en charge partielle. Il convient de se renseigner auprès de sa commune.

Certaines mutuelles proposent une prise en charge partielle de l’activité sportive lorsqu’elle est prescrite par un médecin : MAIF (remboursement jusqu’à 500€ par an et par personne), AXA, Harmonie Mutuelle, MAAF, CNM Prévoyance Santé, SwissLife, Mutuelle Ociane Matmut, MGEN... Renseignez-vous auprès de votre complémentaire santé.

Petit lexique : 

  • Activité physique : activité qui implique du mouvement : se déplacer à pieds ou à vélo, faire le ménage, du jardinage, du bricolage…

  • Exercice physique : activité physique organisée et pratiquée régulièrement, seul ou collectivement, dont le but est d’améliorer et d’accroître la santé physique.

  • Sport/Activité sportive : activité physique encadrée par des règles et des objectifs.

À la salle de sport

Pratiquer une activité physique

sans souffrir et avec plaisir !

C'est ce que je vous proposerai dès l'été 2021 *

Éducateur sportif titulaire d'un Certificat de Qualification Professionnelle A.L.S., j'ai choisi de compléter ma formation par la certification complémentaire « Activités Physiques et Sportives sur Prescription Médicale ». Cette certification me permettra d'être inscrit au répertoire des professionnels du sport habilités à encadrer les patients dans leur parcours sport-santé, en coordination avec leur spécialiste ou leur médecin traitant.

Voir l'Arrêté du 19 juillet 2019 relatif à la liste des certificats de qualification professionnelle autorisant la dispensation d'activités physiques sur Prescription Médicale.

*Session de formation Mai/juin 2021

Le sport est-il vraiment un médicament ?

"Bouger, c’est bon pour la santé. On ne compte plus le nombre d’études scientifiques montrant que chausser ses baskets est bénéfique pour le cœur, les artères, les articulations, le dos et même le cerveau ! Pratiquer une activité physique de façon régulière protège de nombreuses maladies. Le sport est devenu un véritable médicament, au point de le prescrire au même titre que les antibiotiques, l’aspirine ou les antidépresseurs. Quelles maladies soigne-t-il exactement ? Est-il aussi efficace, voire plus efficace, qu’un médicament ? Les médecins vont-ils se transformer en profs de gym ? Et comment réussir à bouger suffisamment alors que notre mode de vie favorise la sédentarité ?"

 

Pour répondre à toutes ces questions, Aline Perraudin, directrice de la rédaction de Santé Magazine, reçoit le Dr Alexandre Feltz, pionner du sport sur ordonnance, médecin généraliste et adjoint au maire de Strasbourg en charge de la santé. Il est aussi l'auteur de Sport santé sur ordonnance. Manifeste pour le mouvement, aux éditions Des Équateurs (17 €).